AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I. Au commencement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Conteur
avatar


Statut : Narrateur
Âge Spirituel : 1 Million de Cycles
MessageSujet: I. Au commencement...   Mer 23 Nov - 21:53


- le triplé -
Au commencement...


.....La création du Triplé est un mystère pour toutes les Entités de l'univers. On raconte qu'une explosion cosmique, provoquée par trois Éternels, serait à l'origine de la naissance de milliards d'Esprits, mais personne n'est assuré que cette théorie soit vraie. Hormis les trois Éternels eux-mêmes, qui conservent le secret de la Création pour eux seuls. Dans quel but ? Ils sont les seuls à le savoir...

.....Les trois Éternels, nommés Naturae, Agalon et Pandore, devant cette multitude d'Esprits primitifs et désœuvrés, voulurent leur enseigner la sagesse. Cependant, les Entités ne semblaient pas assimiler grand chose à long terme. Ils étaient si libres, si purs, qu'aucun concept, aucune vertu ni aucun vice ne parvenait à les préoccuper.

.....C'est alors que Naturae eut une idée : Pourquoi ne pas créer une Dimension qui obligerait les Esprits à abandonner leur liberté, afin qu'ils apprennent à devenir sage par leurs propres moyens ? C'est ainsi que naquit la Terre, avec ses cinq éléments : l'Eau, le Feu, la Terre, l'Air et le Métal. Naturae créa les végétaux et les enveloppes charnelles animales. Agalon et Pandore s'attelèrent à la tâche ardue de réunir une majorité d'Esprits, disséminés aux quatre coins de l'Univers, et leur expliquèrent que, désormais, leur Essence se détériorerait peu à peu, jusqu'à disparaître totalement, tant qu'ils ne s'incarneraient pas sur Terre, le temps d'une vie.

.....Certains Esprits accueillirent la nouvelle avec enthousiasme, prêts à apprendre ce que leur état spirituel se refusait à intégrer, mais la plupart d'entre eux, à l'inverse, furent révoltés : pourquoi leur ôtait-on le merveilleux cadeau de liberté qui leur avait été fait dès leur naissance ? Néanmoins, quelles qu'aient été les réactions, tous furent contraints de s'incarner.

.....Quelques cycles passèrent, et tous les Esprits s'incarnèrent sur Terre. Cependant, il apparut bientôt que la vie animale n'avait rien d'enrichissant, du point de vue de la sagesse que souhaitaient faire assimiler les trois Éternels à leurs Entités. Naturae créa alors les enveloppes charnelles des Hommes. Elle les dota d'un cerveau plus développé, capable de raisonner et de dialoguer avec ses semblables. Et les incarnations humaines commencèrent.

.....Elles furent un véritable succès. La première génération d'Hommes apprit nombre de choses, alors inaccessibles aux animaux. Les incarnations découvrirent tout d'abord comment faire jaillir le feu, puis comment se nourrir à l'aide d'outils et d'armes qu'ils créaient de leurs propres mains. Les instincts primitifs n'ayant que peu déviés par rapport à ceux des animaux, l'Homme n'eut pas besoin d'apprendre à se reproduire, ni à s'occuper de ses petits. Mais d'autres aspects de la vie lui étaient encore inconnus.

.....Peu à peu, au fil des siècles terrestres, l'Homme devint plus intelligent, capable d'échanger avec ses pairs dans un langage articulé et organisé ; manuel, apte à créer ce dont il avait besoin pour survivre ; pragmatique, à même de trouver lui-même sa nourriture et son lieu de vie idéal. Il construisit des abris de plus en plus grands, découvrit les vertus des plantes et de certains attributs animaux, instaura le travail de lui-même, par nécessité d'abord, puis par envie d'être meilleur que les autres, de posséder plus qu'eux, dans bien des domaines. La technologie moderne fut l'un des plus beaux aboutissements de l'expérience imposée par les trois Éternels. Restait néanmoins un mystère que les Hommes n'arrivaient pas à éclairer : effrayés par ce qu'ils ne connaissaient pas, ils avaient peur de la Mort. Cette peur se dissipait bien sûr à chaque fois que leur enveloppe charnelle arrivait au terme de sa vie terrestre, mais durant leur incarnation, ils s'étaient habitués à appeler le Monde des Morts "Au-Delà".

.....Les Hommes étaient désormais bien ancrés sur la Terre, et Naturae resta seule à gérer sa Dimension, laissant ainsi à Agalon et Pandore le loisir d'en créer une nouvelle...

.....Ces derniers, désireux d'accorder aux Esprits un lieu sûr et harmonieux lorsqu'ils se désincarnaient, décidèrent de créer l'Arcane. Celle-ci eut l'apparence d'une gigantesque caverne aux parois bleu nuit scintillantes, plongée dans une lumière bleutée, douce et feutrée. De nombreuses salles, dans lesquelles les Esprits pourraient s'occuper (puisqu'ils avaient depuis longtemps abandonné leur oisiveté naturelle), furent installées dans chaque recoin de la caverne.

.....Les premiers Esprits qui découvrirent l'Arcane furent subjugués par la magnificence des lieux et la sérénité qui s'en dégageait. Peu à peu, tous s'habituèrent à ce nouvel endroit, fait de paix et de plénitude, et les incarnations reprirent de plus belle.

.....Agalon et Pandore refusèrent d'accorder une Essence immuable à tout Esprit qui n'aurait pas incarné au moins cinq vies terrestres. Ils estimèrent que c'était un minimum pour acquérir la sagesse qu'ils voulaient voir s'ancrer en leurs Enfants. Ces cinq vies à incarner prirent un nom : Voie Spirituelle. Il fut désormais clair pour tous les Esprits qu'ils devaient achever leur Voie afin de pouvoir jouir d'une liberté éternelle.

.....Ceux qui parvinrent à la fin de leur Voie les premiers furent récompensés : Ils devinrent les cinq Hautes Âmes, chacun représentant un élément terrestre dans l'Arcane. Ainsi, les Hautes Âmes de l'Eau (Unda), du Feu (Ignis), de la Terre (Terra), de l'Air (Aer) et du Métal (Chalybs) siégèrent aux côtés d'Agalon et de Pandore à la tête de l'Arcane. Ils étaient plus sages que leurs semblables, mais aussi plus puissants.

.....La vie sur Terre semblait se dérouler sans trop d'anicroche, selon l'opinion des trois Éternels. Une seule chose les inquiétait, cependant : plus les Hommes prospéraient, apprenaient et intégraient de nouveaux enseignements, plus le malheur s'abattait facilement sur eux. Nombre d'entre eux se laissaient gagner par la dépression, la peur panique de la Mort ou de l'insignifiance de leur existence. Pourtant, aucun des trois Éternels ne jugea nécessaire d'intervenir dans la vie de ceux-là, puisque leur précepte premier était de laisser les Hommes apprendre par eux-mêmes.

.....Le résultat fut que le taux de suicides, à la surface de la Terre, augmenta peu à peu. Un tel acte de noirceur et de douleur ne pouvait être balayé d'un revers de main, même pas par les trois êtres les plus puissants de l'Univers. Un second type d'Entités vit le jour : les Nefarii. Ils avaient été créés par le malheur des Hommes, et la partie spirituelle en souffrance de l'Esprit. A la mort de l'enveloppe charnelle, l'Esprit, qui se souvenait soudain de l'Arcane, ne pouvait tolérer d'avoir créé pareil monstruosité. Alors, le Nefarii s'écartait immédiatement et disparaissait du champ d'action de son créateur.

.....N'allez pas croire que les Nefarii n'étaient que de sombres copies maléfiques des Esprits qui les avaient engendrés ! Ils étaient immensément plus que ça. Ils étaient le malheur, la haine, la rancœur, la colère, la méchanceté et la douleur. Isolés des Entités originelles, ils survivaient pourtant, à la surface de la Terre ou dans les trous noirs de l'Univers.

.....Puisqu'ils avaient été créés en partie par les Hommes, les Nefarii avaient un rapport à eux nettement plus tangible que les Esprits à l'état essentiel. Ils pouvaient parfois entrer en contact avec eux, leur imposer des cauchemars, des idées noires... Bref, ils avaient les armes pour pousser les Hommes au suicide et créer de nouveaux Nefarii.

.....Au début, ils surent rester discrets. Les trois Éternels ne s'en préoccupaient donc pas plus que ça. Mais bientôt ils devinrent si nombreux que nul ne put plus les ignorer. Les Hommes se mirent à les nommer "Démons", ou les désignèrent par d'autres noms en fonction de leurs croyances. Naturae et Agalon, quant à eux, décidèrent qu'il était temps d'agir. Pandore, elle, n'était pas de cet avis..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I. Au commencement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Triplé :: Aux Portes du Triplé... :: ∝ Contexte :: ∝ Histoire du Triplé-